Regards croisés entre les Agendas 2030 et 2063…

Les dirigeants du Monde ont défini huits objectifs de développement pour le millénaire venus à terme en 2015. Ensuite, il a été défini 17 Objectifs de développement durable (ODD). Les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont de plus en plus devenus des standards pour toute initiative de développement. Le développement durable est le développement qui satisfait les besoins de la génération actuelle sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins. Cela se définit également sur trois piliers de développement : écologique – sociale – économique.

Pour rester focus sur les priorités africaines, les dirigeants du continent se sont réunis pour penser aux objectifs stratégiques de développement. Cela a donné naissance à l’Agenda 2063, sous le leadership de l’Union Africaine (UA).

Cet agenda est basé sur les idéaux du panafricanisme : union, auto-dépendance, lutte contre le colonialisme, l’indépendance politique etc. il contient 07 objectifs avec cinq périodes de mise en œuvre (10 années chacune) sur un temps de 50 ans (2013 – 2063).

L'équipe francophone a invité Charbel GAUTHE pour une communication sur le lien entre les Agendas 2030 et 2063.

Il s’agit de la création d‘une Afrique unie, de la création d’institutions continentales financières et monétaires, de l’assurance d’une architecture africaine, de la création d’institutions continentales financières et monétaires, de l’assurance d’une architecture africaine de paix et de sécurité entièrement fonctionnelle et opérationnelle, de l’assurance d’une place de l’Afrique en qualité de partenaire majeur dans les affaires mondiales et la coexistence pacifique.

Au cours de la Conférence internationale Countdown 2030 – 2063 & Beyond, un regard croisé a été fait par le communicateur Charbel GAUTHE. Il ressort de sa présentation que plusieurs similitudes s’observent au niveau des deux agendas de développement. Elles concernent l’éradication de la pauvreté, l’égalité entre les sexes, l’éducation de qualité, l’eau, l’assainissement, l’énergie, la faune, la flore, sans oublier les questions de paix, justice et les institutions fortes. Il faut noter plusieurs différences entre les deux agendas (2030 et 2063). L’agenda 2063 fait un focus sur l’Afrique avec les priorités du continent  

Les défis à relever sont grands. C’est ensemble, en synergie d’actions, qu’on peut y arriver.

La jeunesse a un rôle majeur à jouer dans cette dynamique. Et pour cela, elle ne doit pas être un problème mais plutôt une opportunité.

ParJosé Herbert Ahodode

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.