Autor: jose

Regards croisés entre les Agendas 2030 et 2063…

Les dirigeants du Monde ont défini huits objectifs de développement pour le millénaire venus à terme en 2015. Ensuite, il a été défini 17 Objectifs de développement durable (ODD). Les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont de plus en plus devenus des standards pour toute initiative de développement. Le développement durable est le développement qui satisfait les besoins de la génération actuelle sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins. Cela se définit également sur trois piliers de développement : écologique – sociale – économique.

Pour rester focus sur les priorités africaines, les dirigeants du continent se sont réunis pour penser aux objectifs stratégiques de développement. Cela a donné naissance à l’Agenda 2063, sous le leadership de l’Union Africaine (UA).

Cet agenda est basé sur les idéaux du panafricanisme : union, auto-dépendance, lutte contre le colonialisme, l’indépendance politique etc. il contient 07 objectifs avec cinq périodes de mise en œuvre (10 années chacune) sur un temps de 50 ans (2013 – 2063).

L'équipe francophone a invité Charbel GAUTHE pour une communication sur le lien entre les Agendas 2030 et 2063.

Il s’agit de la création d‘une Afrique unie, de la création d’institutions continentales financières et monétaires, de l’assurance d’une architecture africaine, de la création d’institutions continentales financières et monétaires, de l’assurance d’une architecture africaine de paix et de sécurité entièrement fonctionnelle et opérationnelle, de l’assurance d’une place de l’Afrique en qualité de partenaire majeur dans les affaires mondiales et la coexistence pacifique.

Au cours de la Conférence internationale Countdown 2030 – 2063 & Beyond, un regard croisé a été fait par le communicateur Charbel GAUTHE. Il ressort de sa présentation que plusieurs similitudes s’observent au niveau des deux agendas de développement. Elles concernent l’éradication de la pauvreté, l’égalité entre les sexes, l’éducation de qualité, l’eau, l’assainissement, l’énergie, la faune, la flore, sans oublier les questions de paix, justice et les institutions fortes. Il faut noter plusieurs différences entre les deux agendas (2030 et 2063). L’agenda 2063 fait un focus sur l’Afrique avec les priorités du continent  

Les défis à relever sont grands. C’est ensemble, en synergie d’actions, qu’on peut y arriver.

La jeunesse a un rôle majeur à jouer dans cette dynamique. Et pour cela, elle ne doit pas être un problème mais plutôt une opportunité.

ParJosé Herbert Ahodode

Le coup d’envoi de la Conférence Countdown 2030, 2063 & Beyond.

Aujourd’hui marque le début de notre conférence de cinq jours „Compte à rebours 2030, 2063 et au-delà“ avec des jeunes de plus de 20 pays.

Lors de l’ouverture de cette conférence, le fondateur de Bridge it, Sascha Müller, a déclaré que „l’avenir est plein de grands défis ; les relever sera notre tâche pour ce siècle“.

La conférence est organisée par des jeunes du Cameroun, du Bénin, du Burkina Faso, d’Allemagne, du Malawi et d’Afrique du Sud.

Notre but est d’amplifier les voix des jeunes pour qu’ils se joignent à notre engagement afin de s’engager, de partager et de remettre en question les enjeux politiques, sociaux et économiques. Elle promeut également les idées de développement durable.

Elle a été stimulée par le „Rapport Brundtland“ publié en 1987, intitulé „Notre avenir à tous“ par la Commission mondiale des Nations Unies sur l’environnement et le développement. Ce rapport a servi de base aux discussions mondiales sur la durabilité.

Par la suite, il y a eu de nombreux mouvements et conférences sur les thèmes de l’environnement, du changement climatique, etc.  

À l’heure actuelle, dans le monde entier, l’atmosphère est révélatrice face à la menace d’une catastrophe climatique. En raison des défis climatiques, les voix des millénaires qui protestent contre une politique qui détruit leur avenir se font de plus en plus entendre. Dans le même temps, le monde est assis sur une bulle de 100 billions de dollars d’investissements dans les combustibles fossiles, malgré l’accès aux technologies alternatives.

Des feux de forêt aux Etats-Unis d’Amérique (USA) à la mort des coraux sous les tropiques et à l’accroissement des inégalités sociales, à la mort des réfugiés en Méditerranée, au populisme omniprésent qui abuse de cette situation, les signes sont clairs : la crise climatique, la crise des droits humains et celle du capitalisme sont globales.

Aujourd’hui, dans l’histoire de l’humanité, nous avons le choix entre trois possibilités : mourir, survivre ou prospérer.

Lancement des activités de la Conférence internationale Countdown 2030 & Beyond à Cologne.

Nous plaidons pour notre épanouissement ! Nous devons reconstruire nos systèmes politiques, sociaux et économiques. Nous devons transformer la société pour la rendre plus durable, plus juste et plus inclusive. Nous devons travailler ensemble pour relever nos défis. Et c’est dans ce contexte que se déroule notre conférence.

Dans le contexte des objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2063, nous nous engagerons sur différents thèmes tels que l’exploration et la remise en question de l’Agenda 2030 et 2063, la consommation durable et l’innovation sociale. Cela se fera par le biais de tables rondes, de séances de discussion en petits groupes et d’activités interactives.

Notre but n’est pas seulement de lancer des conversations, mais de penser au-delà du compte à rebours pour les générations futures.

Il s’agit d’une action collective et c’est entre nos mains !

Par José Herbert Ahodode & Lebogang Mokoena